ScientificWare

Fusion des Maths Sciences et Informatiques

Accueil > Projets > ScientificPad / MathMLPad [fr] > ScientificPad : Solution pour la saisie des commandes de formatage et (...)

ScientificPad : Solution pour la saisie des commandes de formatage et autres caractères.

vendredi 24 octobre 2008, par ScientificWare

Enfin une solution pour la saisie des symboles ou des commandes de présentation !

Le nombre de symboles typographiques pouvant être utilisés (en mathématiques ou dans d’autres domaines) est considérable : unicode permet de coder un nombre important de caractères différents. Unicode en version 5.1 par exemple comptabilise 100 713 caractères.

Le recours à un menu ou une barre d’outil n’est pas la meilleure solution à ce problème : le va et vient entre le clavier et la souris est très pénalisant en terme de performance. Pour la production d’un petit texte scientifique (par exemple un texte comprenant une ou deux formules), la méthode souris+barre d’outil reste acceptable. Mais pour des textes plus importants (comme un exercice de mathématique) comportant plusieurs dizaines de signe, la tâche devient plus fastidieuse.

Pour multiplier les fonctions assignées à chaque touche d’un clavier, on peut penser utiliser les raccourcis claviers comme Alt F ou Ctrl C ... mais ils sont également limités en nombre et peuvent interférer avec d’autres raccourcis de l’environnement de travail (linux, windows, mac, ...). D’autre part, les politiques en matière de clavier étant différentes d’une plateforme à l’autre, la gestion des raccourcis peut devenir difficile à gérer.

Conclusion : Il importe de limiter l’usage d’une méthode de saisie à la fréquence d’utilisation des caractères ou des fonctions.

Je distinguerais 3 niveaux :

- caractères courants : A ; ... Z ; a ; ... ; z ; 0 ; ... ; 9 ; _ ; + ;- ; ... -> touches du clavier
- fonctions courantes : fraction Alt / ; multiplication Alt * ; exposant Alt ^ ; ... -> raccourcis clavier (modificateur Alt ; Ctrl ; Shift + 1 touche clavier).
- caractères spéciaux grecs, fonctions moins courantes ou autre : La solution adoptée par le groupement DMaths est assez intéressante et facilement programmable. Par exemple pour saisir le caractère grec « alpha » \alpha : il faut saisir le texte « al » suivi de la touche F3. Cela n’empêche pas d’accéder également aux fonctions courantes par cette méthode.

- La diversité des codes utilisés par d’autre programme impose une programmation de la saisie aisément personnalisable. Par exemple sous la forme d’un tableau à deux entrées :

ÉlémentNom de l’élément ScientifiPad MathMLLatex... Perso
Racine carrée ... msqrt F3 \sqrt F3 ... ...
Fraction ... mfrac F3 \over F3 ... ...
image 1 cerclé 1 @ F3 ... ... ... ...
α alpha al, alpha F3 alpha F3 \alpha ... ...
Α alpha Maj. Al, Alpha F3 ... ... ... ...
Ens. Entier Nat. NN F3 ... \N F3 ... ...
... ... ... ... ... ... ...

Ce tableau doit s’assurer qu’il n’y a pas de doublons !
Il faut également gérer les différentes possibilités pour un même style.

Messages